Si dessous notre biographie. Faire une biographie est une chose trés difficile... Celle ci est sans doute provisoire et sera remplacer trés bientot par une autre faite par une personne exterieur au groupe...

L'histoire commence un agréable petit matin du mois d'août 1999 : le groupe se forme autour de quelques potes qui malgré quelques expériences dans des groupes de la banlieue nord-est de Paris décident de jouer le plus mal possible pour amuser la galerie lors de concerts à moitié accordés et plus qu'à moitié improvisés…

De décembre 99 à décembre 2001, ces 4 énergumènes commencent à apprendre à jouer et foutent un bordel pas possible lors de nombreux concerts sur paris (le cadran/omnibus, le squat rue de malte, le CICP, le café Montmartre, le Gambetta, demain le printemps, le petit journal Montparnasse, dans la rue, dans diverses MJC et fac, etc…) mais aussi en province (dans des bleds tous plus paumés les uns que les autres… Clamecy, Guipy, Endries…). Durant cette période, le groupe végétal (mais pas végétatif…) enregistre aussi de nombreux maxi/démo/albums autoproduits dans la joie et la bonne humeur…

En mars 2001, le site officiel (www.skanarchy.fr.st) ouvre ses portes sur le monde déjanté des betteraves, offrant au public une trentaine de MP3 ainsi que le clip " tueur de coiffeurs " réalisé en août 2001. Début 2002, armé d'un nouveau bassiste, cette joyeuse bande de skakoreux-festifo-keupon termine d'enregistrer son nouvel album et se prépare à retourner faire les cons sur scène ou, sous des déguisements entre Carlos et le sous-commandant Marcos (ça rime !!) ils exposent à travers des contorsions canardisantes leur vision décalée et autodérisoire d'un monde de second degré à un public de plus en plus nombreux…

En mars sort l'album " beaucoup de bruit pour (presque) rien " (distribution virgin) et la popularité du groupe augmente considérablement (de plus en plus de visiteurs sur le site, très bon accueil des fanzines, webzines, radios ; plusieurs articles dans rocksound + présence sur le sampler ; etc…) ainsi que l'importance des concerts (sold-out au nouveau casino de paris, 1ere partie de la ruda salska, leftover crack, voodoo glow skulls, skunk, et de nombreuses têtes d'affiches …). Entre les deux tours des présidentielles, les légumes enregistrent un titre anti-FN: "un couscous pour jean-marie" avec 3 membres du groupe la raïa, ce titre sort sur un CD 2 titres vendu prix libre aux concerts.

Fin juin, sort la compilation 23 titres "tout va trés bien en france" produite par les betteraves, qui préférant dépenser l'argent de leur signature ainsi plutôt que de s'acheter de la coke et des prostituées pour faire comme les rock-stars. Le groupe participe aussi à de nombreuses compilations: le groupe est present sur 3 samplers rock-sound, sur la compile du fanzine punk sincerity, la compile "triste capitale" , la compile acoustique"chut on fait du bruit" , "less talk, more justrock" (compile japonaise!!!), la compile hommage à gotainer, le tribute à ludwig von 88, la compile "kill your elite", ... ainsi qu'à moulte émissions de radio (CRS sur radio libertaire, KONSTROY sur FPP, patchanka, sitcom, punk off, junglecall,... ).

Après un été à répéter intensément pour (enfin !) apprendre à jouer de leurs instruments, les légumes enchaînent les concerts (1 à 2 dates par semaine) tout en continuant leurs études tellement intéressantes…

Debut decembre 2002 sort un split avec LA RAÏA (édition limitée à 300ex.) sur lequel figurera 3 nouveaux titres ainsi qu'une reprise de Claude François…

A l'aube de 2003 les legumes decident d'arreter ici leur conneries, et fetent ça lors d'un memorable concert d'adieu le 27/01/03 à paris accompagné de la sortie d'un maxi CD "pour en finir" distribué gratuitement mais limité à 300 exemplaires seulement.

En novembre 2003 l'histroire des betteraves se clot definitivement avec la sortie du double album-compilation-post-mortem "vide ordure & sabordage".

FIN.

betteraves (1999-2003) R.I.P.